Anhaux : une maison, une histoire "Etchebers"

vendredi 15 janvier 2010
par  GeneO

Une étude réalisée par Claude Lesgourgues

Figures de cette maison : MICHEL JAUREGUY D’ETCHEVERTS

Michel JAUREGUY d’Etcheverst fut maire de 1904 à 1922. Il succéda à Pierre NARBAITZ d’Apesteguy. Ce maire fut absent sur la fin de son mandat car mobilisé pour aller à la guerre d’ou il ne revint qu’en 1919.
Sa première élection fut le 15 mai 1904 ou il fut élu avec 7 voix, contre 3 à Jean IROULEGUY. Son adjoint Sauveur JAUREGUIBERRY d’Hiriart fut élu avec 6 voix sur 10 et 4 bulletins blancs. Le conseil se composait de :

JAUREGUY Michel d’Etcheverst SALDUBEHERE Gratian de Niny
CURUTCHET Jean de Bidart TIHISTA Jean de Ninibehere
MINHONDO Jean-Baptiste ERRECART Pierre de Borthairou
IRIGARAY Jean de Berterretche IROULEGUY Jean d’Eyherart
JAUREGUIBERRY Sauveur d’Hiriart ARREGUY Pierre d’Uhalde

Le 17 mai 1908 Michel JAUREGUY fut réélu et son adjoint était Pierre ERRECART. Les conseillers étaient :

JAUREGUY Michel d’Etcheverst SALDUBEHERE Gratian de Niny
JAUREGUIBERRY Sauveur d’Hiriart BORDAGARAY Jean de Chochoua
IRRIGARAY Raymond de Berterretche ERRECART Pierre de Borthairou
LAXAGUE Jean Baptiste de Narbaitz TIHISTA Jean baptiste de Niny behere
CURUTCHET Jean de Bidart IROULEGUY Jean d’Eyherart

La troisième élection le 19 mai 1912 voyait toujours Michel JAUREGUY maire et Jean Baptiste LAXAGUE de Narbaitz comme adjoint. Les conseillers étaient :

JAUREGUY Michel d’Etcheverst ALDACOUROU Ferdinand de Bidaduru
JAUREGUIBERRY Sauveur d’Hiriart IRIBARNE Gratien d’Argal
IRRIGARAY Raymond de Berterretche LAXAGUE Jean Baptiste de Narbaitz
CURUTCHET Jean de Bidart BORDAGARAY Jean de Chochoua
MINHONDO gratien d’Etchart SALDUBEHERE Gratien de Niny

La dernière élection eut lieu le 10 décembre 1919, Michel JAUREGUY, une dernière fois est élu maire et Jean-Baptiste LAXAGUE adjoint. Les conseillers composants le conseil sont :

IRIGARAY Raymond de Berterretche MINHONDO Gratien d’Etchart
LAXAGUE Jean Baptiste de Narbaitz ETCHEMENDY Sauveur d’Hiriart
JAUREGUY Michel d’Etcheverst BORDAGARAY Jean de Chochoua
IRIBARNE Gratien d’Argal SALDUBEHERE Gratien de Niny
CURUTCHET Jean de Bidart ALDACOUROU Ferdinand de Bidaburu

Le 18 juin 1922 s’achève le denier mandat de Michel JAUREGUY par l’élection de Gratien IRIBARNE. Il semble qu’il abandonna le conseil municipal et fut remplacé par Michel GARHE. La première décision de ce maire, après sa première élection fut de supprimer la bourse d’aide aux vieillards, infirmes et incurables mis en place par son prédécesseur considérant que les finances municipales ne le permettaient pas. Il revient sur cette décision 6 mois plus tard et l’on se rend compte que, par la suite, ce sera sous ses mandats futurs que l’action d’assistance sociale sera très importante avec à un moment donné 13 pensions octroyées dans le village. L’apparition du phylloxera dans les années 1900 est un véritable fléau pour le vignoble. La solution à ce problème est l’introduction de plants américains plus résistant à cette maladie que les plans indigènes, aussi la commune de Lasse demande au préfet d’introduire sur son territoire des plans de vigne de toutes provenances.

Séance du 29 mai 1904 le conseil municipal d’Anhaux délibère sur cette demande‘Considérant que les vignobles d’Anhaux, voisins de ceux de Lasse étaient indemne de toutes maladies, émet l’avis qu’il n’y a pas lieu d’autoriser cette introduction.’
Il reviendra sur cette position, un an plus tard le 25 juin 1905, quand la commune sera touchée par la maladie, demandant à son tour, à l’autorité de tutelle, l’introduction de plans nouveaux pour combattre ce fléau.

Le 20 juillet 1904 le conseil municipal est réuni afin de mettre en place un règlement sanitaire municipal

Dans sa séance du 29 janvier 1905, le conseil se réuni, sur fond de conflit, pour statuer sur une demande faite par le Sieur IROULEGUY d’Eyherart qui sollicite l’autorisation de construire un mur de clôture sur une de ses parcelles située le long du chemin vicinal N°1 dit de Chubitoa.
‘Considérant que le Sieur IROULEGUY en demandant à clôturer d’un mur n’a uniquement en vue que de fermer une fontaine qui se trouve au bord du chemin vicinal n°1 dit de Chubitoa, fontaine qui a existé de tous temps et dont la suppression priverait d’eau potable tout un quartier de la commune d’Anhaux, que l’eau ferait également défaut a ce quartier en cas d’incendie : Considérant que le chemin vicinal n°1 dit de Chubitoa a à peine une largeur de trois mètre, que le point ou le Sieur Irouléguy demande l’alignement est l’endroit le plus fréquenté de la commune, que c’est la seule place ou les enfants de l’école publique de garçons peuvent prendre leurs récréations, qu’en accordant l’alignement demandé on serait forcément obligé de rétrécir le chemin en question, que, par suite, il pourrait en résulter de grands accidents,
Délibère : Qu’il y a lieu, pour tous ces motifs énumérés ci-dessus de rejeter la demande d’alignement formulée par le Sieur Irouléguy.’

La fontaine citée semble être celle qui existait face au chemin d’entrée de la maison Apesteguy. Elle disparut sous le mandat de Bernard ETCHEPERESTOU au profit d’un mur de soutènement. Le dessin ci-contre a été fait par Maité Ustarotz d’Esponda d’après le souvenir qu’elle en a.

JPEG - 26.5 ko
Fontaine
Minhondo d’Etchart 0,14m²
D’Apesteguy cadet 0,60m²
Irigaray de Berterretche 0,40m²
Aldacourou de Bidaburia 0,19m²
Indart d’Inchauspia 0,36m²
Irigaray de Berterretche 0,95m²
Irigaray de Berterretche 0,37m²
Jaureguy d’Etchebarne (Etcheverst semble t’il) 0,42m²
Errecart de Borteyrou 0,35m²
Labary de Laxague 0,38m²
D’Iriart Jean 0,54m²

Le 8 décembre 1907 le conseil demande que le canton de Baigorry soit administrativement et judiciairement soit rattaché non plus à Mauléon mais à Bayonne.

Le 3 juillet 1911 suite à l’introduction de la mixité dans les classes l’école doit être modifiée afin de pouvoir créer une salle de classe suffisamment grande.

La séance du 20 octobre 1912 le maire expose qu’il a été l’objet de nombreuses demandes verbales de ses
administrés, en vue de l’installation, publique et privée, de l’électricité.
Le maire ayant déjà eu des contacts avec la société hydro électrique des Basses Pyrénées, propriétaire d’une
importante station électrique, le conseil le charge d’obtenir des propositions fermes et définitives.

Le 16 juillet 1916 une réparation très urgente a été faite à la fontaine publique. Celle que le dénommé
Irouléguy voulait murée quelques temps avant.

Le 13 avril 1919, Mr CARRICABURU blessé de guerre demande l’autorisation d’ouvrir un bureau de tabac
dans la commune. Vu qu’un bureau existait déjà, il y a une trentaine d’années, tenu par Jacques IDIART, le
conseil demande que soit accordée cette ouverture là.

Le 13 avril 1919 l’adjoint demande le remboursement de frais avancés pour une famille de réfugiés qui
logeait dans la commune. (12 mois de loyer + 3 stères de bois = 135francs) Cette famille était composée de
quatre enfants et logeait,semble t’il, a Eyherartia.

Le 27 novembre 1919 un banquet fut offert aux soldats de la commune démobilisés. A ce banquet auquel
participait tous les vétérans étaient associés les parents des soldats morts pour la France. C’est Catherine
IRIGARAY qui le prépara. Une subvention de 1095 francs fut votée pour couvrir cette dépense.
Comme le rappelle une plaque sous le porche de l’église, 7 hommes, de 21 à 38 ans périrent dans cette
grande guerre. Le maire Jean JAUREGUY fut mobilisé et ne reprit ses fonctions qu’en 1919. Il fut, pendant
le temps de son absence, remplacé par Jean-Baptiste LAXAGUE l’adjoint.

JPEG - 51.4 ko

[1ADPA Minutes notariales

[2Archives départementales de Pau

[3Archives communales d’Anhaux