Jean-Pierre Prébendé et Marie-Charlotte Peyrou

jeudi 22 janvier 2015
par  GeneO

Jean-Pierre Prébendé est un jeune homme d’1m67 avec des cheveux châtains et des yeux noirs [1]. En 1894, contrairement aux autres jeunes gens de sa classe d’âge, il ne part pas faire son service militaire pour raisons médicales ce qui lui permet de commencer plus tôt à travailler pour son propre compte. Fils d’un forgeron d’Arraute, il s’installe comme forgeron à Aïcirits où il se marie avec Marie Charlotte Peyrou en 1901.
JPEG

Le mariage : un contrat

C’est d’ailleurs sa forge que le jeune marié apporte dans son contrat de mariage. Les parents de Marie-Charlotte lui constituent un trousseau d’une valeur de 1000 francs ainsi qu’une somme de 2000 francs. Dans leur contrat, on trouve une réserve de droit de retour. Cette clause, que l’on trouve plutôt dans les contrats de mariage de l’ancien régime, indique qu’en cas de décès de la future épouse sans descendance sa dot reviendra en totalité à ses parents. Est-ce que Marie-Charlotte est de santé fragile ? En tous les cas, sa dot ne pourra aller qu’à ses futurs enfants et en aucun cas à son mari.
JPEG

La famille

Juste après leur mariage, Jean et Marie-Charlotte vivent dans la maison Tristan d’Aïcirits.
A la naissance de leur premier enfant, ils sont installés maison Prébendé : est-ce une nouvelle construction ou une maison qu’ils ont rebaptisés ? [2]
En 13 ans, Marie Charlotte donne naissance à huit enfants, ce qui aura peut-être raison de sa santé, puisque qu’elle meurt 15 jours après la naissance de son dernier fils. [3]

Une seule fille et sept garçons

Qui dit sept garçons (six en réalité puisque l’aîné décède le jour de sa naissance), dit fiches matricules et une mine d’informations. D’ailleurs de Marie-Jeanne, leur seule fille, on ne sait rien pour l’instant. Pas de mentions marginales sur son acte de naissance [4]
Mais revenons aux six garçons :

  • Arnaud 1m69 blond forgeron comme son père [5] Il fait son service dans l’aéronautique. D’après sa fiche matricule, il meurt à Aïcirits en 1929.
  • Maximien 1m69 blond forgeron lui aussi [6] Il fait son service dans l’infanterie. Il est affecté aux Ateliers Bréguet à Anglet pendant la deuxième guerre mondiale en 1939 mais démobilisé dès juin 1940. En 1938, il est installé à Anglet et père de deux enfants Il décède à l’hôpital de Bayonne en 1982. Il est alors marié avec Marie Castera.
  • Jean (le point de départ de nos recherches) 1m66 (le plus petit de la fratrie) Châtain [7] forgeron comme ses aînés. Exempté de service militaire pour raisons de santé. En 1936, il se marie avec Catherine Bordenave originaire de Charre. En 1988, il est veuf de Marianne Bagadoy.
  • Louis 1m71 Châtain charpentier (le rebelle de la famille ?) [8] Il sert dans l’infanterie. Il sera d’ailleurs nommé fusilier d’élite. Il est blessé en mai 1940 dans les Ardennes et démobilisé en juillet 1940. En 1972, il vit à Dax.
  • Jean-Baptiste 1m73 blond cultivateur [9] Il sert dans l’infanterie. Il est fait prisonnier le 20 juin 1940. Il sera libéré en avril 1945.
  • André blond le petit dernier forgeron comme ses aînés [10] Il part au service en 1937. Il est fait prisonnier le 21 juin 1940, un jour après son frère. Il est rapatrié en novembre 1945 avec une pension d’invalidité de 100%. En 1954, il est domicilié à Itxassou.

Résumé

IndividuActe de naissanceActe de mariageActe de décèsAutres actes
Jean-Pierre Prébéndé °29/06/1874 à Arraute-Charrite x12/01/1901 à Aïcirits A rechercher Contrat de mariage le 3/01/1901 Me Guéraçague
Marie Charlotte Peyrou °2/05/1881 à Aïcirits +19/03/1916 Tables décennales
Bernard Prébendé ° 20/06/1903 à Aïcirits Sans conjoint + 20/06/1903 à Aïcirits
Marie-Jeanne Prébendé °4/07/1904 à Aïcirits
Arnaud Prébendé ° 31/08/1906 à Aïcirits
Maximien Prébendé ° 26/10/1908 à Aïcirits + 12/12/1982 à Bayonne [11]
Jean Prébendé ° 22/05/1910 à Aïcirits x 18/02/1936 à Charre avec Catherine Bordenave [12] + 8/12/1988 à Charre [13]
Louis Prébendé °8/03/1912 à Aïcirits
Jean-Baptiste Prébendé °12/03/1914 à Aïcirits
André Prébendé ° 05/03/1916 à Aïcirits

[1D’après sa fiche matricule disponible sur le site des AD64

[2Note de travail : Rechercher un acte d’achat chez les notaires

[3Note de travail : rechercher dans les fonds de la justice conseil de famille ou tutelle de ses enfants

[4Note de travail : consulter l’exemplaire en mairie pour confirmer l’absence de mentions marginales

[5Source : AD64-1R1500-Numéro matricule 1233

[6Source : AD64-1R1027-Numéro matricule 2574

[7Source : AD64-1R1049-Numéro matricule 547

[8Source : AD64-1R263-Numéro matricule 372

[9Source : AD64-1R1091-Numéro matricule 1408

[10Source : AD64-1R1105-Numéro matricule 372

[11Source : Mairie de Bayonne

[12Source : Mairie de Charre

[13Source : Mairie de Charre


Commentaires

Annonces

Archives départementales 64 : fermeture des salles de lecture

JPEG - 74.8 ko

Fermeture exceptionnelle du Pôle d’Archives de Bayonne
Mercredi 24 mai après-midi

Fermeture des Archives départementales (Pau et Bayonne)
- 26 mai
- 1er juin
- 5 juin
- 28 juillet
- 14 août

Fermeture annuelle
Le service des Archives départementales (sites de Bayonne et de Pau) sera fermé du 25 septembre au 6 octobre 2017.