La dispense de parenté

samedi 3 janvier 2009
par  GeneO

Calculé en vertu du droit canon, le degré de parenté était parfois un obstacle au mariage.
Une dispense pouvait être accordée par l’évêque ou le curé moyennant finance, cette dispense était mentionnée dans l’acte de mariage.

On ne pouvait pas se marier :
- entre parents par le sang, c’est à dire entre cousins issus de germains (4ème degré canonique) ;
- entre parents par alliance, un veuf ou une veuve vis-à-vis de la famille par le sang de sa femme ou de son mari décédé ;
- entre affins, (ou parenté spirituelle) c’est-à-dire entre parrain et marraine qui sont entre eux compère et commère, entre le parrain et sa filleule, le filleul et sa marraine, le père ou la mère d’un enfant avec le parrain ou la marraine de celui-ci…

La dispense est mentionnée dans l’acte de mariage.

Leur recherche est difficile.
Les dispenses peuvent se trouver en série G aux Archives départementales ou dans le fonds des Officialités.


Annonces

Exposition "Villas et jardins de la Côte basque (1900-1930)

JPEG - 6 ko
L’exposition « Villas et jardins de la Côte basque (1900-1930) », conçue en collaboration avec l’association Giltzarri, offre une découverte des demeures et de leurs jardins du début du XXe siècle. Magnifiques architectures, idéalement insérées dans le paysage de la Côte, venez les découvrir :
- aux Archives royales et générales de Pampelune : du 4 au 30 avril 2017