Sépultures de soldats Morts pour la France

mardi 17 juin 2014
par  GeneO

Sépultures de soldats

Pour retrouver la sépulture d’un Poilu dans une nécropole nationale, on procédera à une recherche par nom, dans la base de données "Sépultures de guerre" sur le site Mémoire des hommes.
— http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/article.php?laref=1

L’absence de réponse peut signifier que :

  • le soldat n’a pas été identifié
  • Qu’il a été porté disparu (il y a alors un jugement déclaratif de décès).
  • Que la famille a demandé la restitution du corps et que le soldat a été enterré dans un cimetière communal.

Transfert de corps de soldats morts pour la France

Transfert et restitution des corps

L’interdiction de transporter des corps est interdit dans la zone armée par Joffre en novembre 1914.
C’est la loi des Finances du 31 juillet 1920 qui autorise, au frais de l’Etat, le transfert des corps des militaires et marins morts pour la France entre le 2 août 1914 et le 24 octobre 1919, ainsi que des victimes civiles et des réfugiés des départements envahis.
http://www.pages14-18.com/C_PAGES_DOCUMENTS/sepultures_militaires/DECRET19200928.pdf

Documents conservés

Les documents sont classés dans les fonds de la Préfecture conservés aux Archives départementales, à Pau, pour les années 1921-1923 (cote 4 M 150-154).

Le transport de corps (civils)

Le transfert de corps pour les civils est soumis à une stricte réglementation : un dossier était établi, à la demande des familles, réunissant un certain nombre de documents (certificat du médecin attestant que le défunt n’était pas atteint du maladie contagieuse, certificat de prise en charge du corps par une entreprise, motivation de la demande d’exhumation, certificat de décès …) et soumis à l’approbation de la Préfecture ou des Sous-préfectures.
Ces fonds sont donc à chercher à Pau (série M et Z) et à Bayonne (série Z, sachant que les fonds des sous-préfectures de Bayonne et Mauléon ont été numérisés et sont consultables sur earchives.cg64.fr).

Quelques exemples

Paul-Joseph Lafitte (Bassussarry 1895 - Orègue 1919)

Ce jeune homme, engagé volontaire en 1913 dans le 49e régiment d’infanterie de Bayonne, va combattre au front où il est grièvement blessé une première fois à Oulches en 1914, puis en 1916 à Douaumont. Réformé pour de lourds problèmes de santé, il s’éteint finalement à Orègue en 1919. Toutefois, il n’est pas mort pour la France. Son corps sera transporté à Ossès pour y être inhumé.

JPEG - 418.6 ko JPEG - 82.6 ko
Certificat de décès de Paul-Joseph Lafitte du 30 août 1919, établi par le Maire de la commune d’Orègue.
Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, Service des Archives départementales, 2 Z 74
Sous-préfecture de Mauléon, transport de corps, 1919, image 83
Demande d’autorisation de transport du corps de Paul-Joseph Lafitte du 30 août 1919, établi par le Maire de la commune d’Orègue.
Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, Service des Archives départementales, 2 Z 74.
Sous-préfecture de Mauléon, transport de corps, 1919, image 84
JPEG - 53.8 ko JPEG - 112.6 ko
Certificat du médecin attestant que le transfert du corps est sans danger.
Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, Service des Archives départementales, 2 Z 74.
Sous-préfecture de Mauléon, transport de corps, 1919, image 85
Télégramme envoyé par le Maire à la sous-préfecture de Mauléon pour demander l’autorisation du transfert.
Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, Service des Archives départementales, 2 Z 74
Sous-préfecture de Mauléon, transport de corps, 1919, image 86
JPEG - 251.7 ko Fiche signalétique de Paul-Joseph, donnant son état civil, sa description physique, son matricule et sa classe. Le détail des services renseigne sur son parcours militaire, ses affections dans les régiments, les blessures reçues au combat.

Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, Service des Archives départementales, 1 R 875

Les registres matricules sont numérisés et consultables en ligne sur le site des Archives départementales archives.cg64.fr

Dominique Navarlats (Arnéguy 1824 - Lecumberry 1890)

En 1919, les soeurs Navarlats, Jeanne et Claudine, souhaitent transférer le corps de leur père Dominique Navarlatz à Saint-Jean-le-Vieux. Ce dernier est mort à Lecumberry en 1890 et y avait été enterré. Les sœurs sont domiciliées à saint-Jean-le-Vieux et leur mère Catherine Esconjaureguy y habitant depuis longtemps, y est décédée l’année précédente soit en 1918. Elles souhaiteraient n’avoir ainsi qu’une seule sépulture.

JPEG - 116.9 ko JPEG - 86.2 ko
Demande des sœurs Navarlatz, adressée au Sous-préfet. Elles expliquent les raisons pour lesquelles elles demandent ce transfert.
Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, Service des Archives départementales, 2 Z 74

Sous-préfecture de Mauléon, transport de corps, 1919, image 52

Acte de décès du père, Dominique, 29 ans plus tôt.
Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, Service des Archives départementales, 5 MI 327

Etat civil, Lecumberry, collection communale, décès, 1883-1893, image 1680, vue 25/39

JPEG - 79 ko Le Sous-préfet adresse un arrêté à la Mairie, autorisant le transfert à condition que les mesures concernant la salubrité publique et le respect dû aux morts sont respectés.
Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, Service des Archives départementales, 2 Z 74
Sous-préfecture de Mauléon, transport de corps, 1919, image 50

Et quelques débris

Le réalisme l’emporte parfois sur les sentiments, le pragmatisme sur l’émotion. C’est sans aucun dans un souci d’efficacité que cet homme demande au médecin de lui rendre service en portant les papiers nécessaires au transfert du corps du père de son épouse.

La lecture des premières lignes est sans équivoque et mérite une lecture attentive ….

JPEG - 88.5 ko Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, Service des Archives départementales, 2 Z 74

Sous-préfecture de Mauléon, transport de corps, 1919, image 151


Annonces

Archives départementales 64 : fermeture des salles de lecture

JPEG - 74.8 ko

Fermeture exceptionnelle du Pôle d’Archives de Bayonne
Mercredi 24 mai après-midi

Fermeture des Archives départementales (Pau et Bayonne)
- 26 mai
- 1er juin
- 5 juin
- 28 juillet
- 14 août

Fermeture annuelle
Le service des Archives départementales (sites de Bayonne et de Pau) sera fermé du 25 septembre au 6 octobre 2017.