Tante & Oncles CASTILLON de Jean CASTILLOUX et leurs enfants

lundi 4 avril 2011
par  GeneO

Tante & Oncles CASTILLON de Jean CASTILLOUX et leurs enfants

Par Lucie Delarosbil

Dans cette famille CASTILLON de Bidart, il n’y avait qu’une seule fille prénommée Sabine qui fut la première née et l’héritière de la maison familiale Maillirenea. Elle n’avait que des frères, tous prénommés « Jean » ou « Joannis » ou « Joannes ». On peut en compter quatre et facilement les identifier par les femmes qu’ils ont épousées et les maisons d’où elles viennent. Sabine CASTILLON eut donc comme belles-soeurs Marie de CABANNE de Bernatenea, Gratianne de LARREGUY de Joininjarenca, Jeanne DUHALDE de Chuhurarenea et Marie d’ETCHEVERRY de Baroïnenea. Cette dernière était la mère de Jean l’ancêtre des CASTILLOUX de Paspébiac (voir mes deux autres articles sur les Castillon). Il semble que seule Gratianne ne fut pas héritière de la maison familiale de ses parents et qu’elle aurait habité avec son époux dans la maison Erricadorenea, comme locataires jusqu’à leurs morts.

Sabine de CASTILLON à Maillirenea

À Bidart, le 5 février 1724, Sabine de CASTILLON, l’héritière de la maison Maillirenea, épousa Jean de FAGONDO, l’héritier de la maison Hiribarron, devant les témoins Guillaume de CASTILLON et François de FAGONDO. Le couple devint les sieur et dame des deux maisons. Ils eurent six enfants, le premier deux ans avant leur mariage. En novembre 1731, Sabine devint la marraine de son neveu Jean, le deuxième enfant et premier fils de son frère Jean marié à Gracianne de LARREGUY, le supposé héritier car sa soeur le précédant décéda près de quatre mois avant sa naissance. L’époux de Sabine décéda le 18 décembre 1731, près de neuf mois après la naissance de leur dernier enfant. Trois ans plus tard, soit le 13 février 1734, Sabine se remaria avec Dominique d’HOSPITAL, veuf de Marie DAMESTOY et sieur de Bernatsaindera, devant les témoins Guillaume CASTILLON et François de FAGONDO CHARRON, ce dernier beau-frère des deux époux. En août 1749, elle devint la marraine de Adam, le premier enfant, héritier de son frère Jean marié à Marie d’ETCHEBERRY. Sabine décéda le 22 décembre 1776. Elle avait environ 84 ans. Le tableau des enfants de Sabine et de Jean avec leurs parrains et marraines respectifs

Naissance & DécèsEnfant ParrainMarraine
17 mars 1722 Jean de Fagondo Jean de Hiribarron, sieur d’Ithurbidea Marie d’Etchebeherea, dame de Conquera
23 décembre 1724 Étienne de Fagondo Étienne de Fagondo, sieur ancien de Hiribarron Marie de Lasale, épouse du parrain
19 février 1726 Jeanne de Fagondo Jean de Castillon, sieur de Bernatenea Jeanne de Fagondo, fille de Hiribarron
8 février 1728 Marie de Fagondo Jean de Castillon, sieur jeune de Chuhurrarenea de Guethary Marie d’Hospital, fille de Bertrantorenea
7 mai 1729 François de Fagondo François de Fagondo, fils de Hiribarron Marie de Cabane, dame de Bernatenea
6 mai 1731 d. 21 mars 1732 (1 an) Marie de Fagondo Jeanne de Fagondo Jeanne et Marie … La même ? Plausible ! Esteben de Fagondo, fils de Hiribarron Jeanne Duhalde, dame de Chuhurra de Guethari

Jean de CASTILLON à Bernatenea

Jean de CASTILLON, fils de Maillirenea, peut-être né en 1692, épousa le 16 janvier 1726, Marie de CABANNE, héritière de Pernatenea, devant les témoins Jean de FAGONDO, sieur de Hiribarron et Jean de MANCHULAS, héritier de Franchinattoa. En février 1726, Jean devint le parrain de sa nièce, le troisième enfant et première prénommée Jeanne de sa soeur Sabine. Le 28 novembre 1726, leur fils Guillaume naquit, le seul enfant connu que le couple eut. En mai 1729, Marie devint la marraine de François de FAGONDO, le cinquième enfant de sa belle-soeur Sabine. En septembre 1739, elle devint la marraine de Martin, le troisième enfant et deuxième fils de Jean et de Gratianne LARREGUY. De 1737 à 1739, Jean aurait été passager pour Île-Royale, en 1740 présent à la pêche, de 1742 à 1743 serait parti pour Terre-Neuve, en 1744 aurait été à bord du corsaire La Fortune de Bayonne et fait prisonnier sur ce navire. Il mourut en 1745 dans les prisons anglaises, âgé d’environ 52 ans.

Naissance Enfant Parrain Marraine
28 novembre 1726 Guillaume de Castillon Guillaume de Castillon Gracy de Bendeyal

Jean de CASTILLON à Erricadorenea

Jean de CASTILLON, fils de Maillirenea, né Joannes le 6 septembre 1696, passa du titre de « cadet » à celui de « premier fils de Maillirenea », possiblement à cause de son frère ainé qui mourut quinze ans avant lui. Le 8 février 1729, il épousa Graciane de LARREGUY, fille de Joininjarenca, devant les témoins Jean de FAGONDO, sieur de Hiribarron et Martin d’ETCHEBERRY. Jean et Gracianne étaient conjoints locataires et fermiers à Etchechumea. Sur son registre maritime, Jean fut identifié « habitant Etcheverria quartier Doyera ». Entre 1729 et 1739, ils eurent quatre enfants. En 1745, Jean aurait été sur le Soleil Levant à Louisbourg et en Gaspésie en 1746. Hors service en 1748, il serait reparti en 1750 de Larochelle à Louisbourg sur Le Sauvage, revenu comme passager sur La Colombe et arrivé au port le 25 décembre 1753. En décembre 1754, il devint le parrain de sa nièce Marie, la fille cadette de son frère Jean marié à Marie d’ETCHEVERRY. Le 21 février 1760, Jean mourut chez lui à Erricadorenea à l’âge de 64 ans. Gracianne son épouse était elle aussi déjà décédée au mariage de leur fils Jean, le 9 novembre 1763.

Naissance & Décès Enfant Parrain Marraine
9 décembre 1729 d. 8 août 1731 Marie de Castillon Guillaume de Castillon sieur ancien de Maillirenea Marie de Larreguy fille de Joininja
21 novembre 1731 d. 23 juin 1776 à Terre-Neuve Jean de Castillon (notes ci-dessous) Joannes de Cabanne sieur de Chilharrenea Sabine de Castillon, dame de Maillirenea
28 septembre 1739 d. aux prisons anglaises s. 27 décembre 1761 Martin de Castillon Bernard de Lehobiague présent pour Martingo de Lehobiague son père sieur de Chenitchenea Marie de Cabane dame de Pernatenea (Bernatenea)
8 octobre 1740 disparu depuis 6 ans en 1776 Bernard Castillon Bernard d’Etchegaray sieur Doyena Etcheberria Marie Lohobiague héritière de Etchenietchenea

Selon le livre de Jean-Claude Paronnaud, il semble que Jean (Joannis) serait né en 1732 ou 1734 et serait décédé à Terre-Neuve en 1776. En fait, il naquit en novembre 1731 et décéda le 23 juin 1776 à Hendirenea âgé de 44 ans. En 1751, il serait parti sur le navire La Ressource à Île-Royale, aurait été présent en 1752 sur La Minerve des Sables d’Olonne pour Louisbourg, serait revenu de Île-Royale sur La Levrette du capitaine HARISMENDY en 1754. Sur son registre maritime, il était inscrit « fils légitime de fûs Jean et Gratianne LARREGUY, fils de la maison Bernard Sendousenea, maître de la maison Erricadorenia  ». Le 9 novembre 1763, il épousa Catherrine CORROMAIL, fille de fûs Jean et Esteveni HIRIGOYEN et héritière d’Handirenea et de Pailloenea, devant les témoins Pierre d’ETCHEPARE de Guethari, l’oncle de Catherine, Martin DAGUERRE, Jean GELOS et Gratiane MENDICABAL. Le 31 août 1764, Joannis et Catherrine, les « sieur et dame d’Handienea » eurent un fils prénommé Martin. Ensuite, Joannis aurait navigué en Terre Neuve et Miquelon de 1765 à 1773 et aurait pêché la morue en 1774. Son frère Martin décéda aux prisons d’Angleterre en 1761 et le cadet, Bernard, aurait été à Terre-Neuve en 1770 (30 ans) et « porté disparu depuis 6 ans en 1776 ». Par ailleurs, son fils Martin, héritier d’Hendirenea, pêcheur de morue, se noya dans un ouragan à Miquelon, dans la nuit du 8 et 9 août 1786, avec Dominique, cousin de son père et fils de son grand-oncle Jean marié à Marie d’ETCHEBERRY. Dominique était le frère de Jean CASTILLOUX de Paspébiac.

Jean CASTILLON à Chuhurarenea

Les registres de la marine inscrivaient ce troisième Jean CASTILLON comme étant né à Guéthary en 1700. Le livre Guethary le dit « né vers 1703 à Bidart ». Vers 1726, Jean (Joannis) épousa Joanna (Goana) DUHALDE de la maison Chouhourenea à Guéthary. Dans le livre Guethary, on le cite sous la maison Chuhurarenea. En février 1728, il devint le parrain de Marie de FAGONDO, le quatrième enfant de sa soeur Sabine. Sur l’acte, il portait le titre « sieur jeune de Chuhurrarenea de Guethary ». En mai 1731, son épouse Jeanne devint la marraine de Jeanne, le sixième enfant de sa belle-soeur Sabine. Selon les registres de la marine, le couple aurait eu leur premier enfant prénommé Monjou en 1732, le livre Guethary le situant en 1734. En 1744, Joannis serait allé à Louisbourg. En 1746, son deuxième fils serait né et prénommé Dominique, mais Monjou selon le livre Guethary. En octobre 1751, « marinier et sieur de Chuchucaronea  », il devint le parrain de Jean CASTILLOUX, le dernier fils de son frère Jean qu’il eut avec Marie d’ETCHEBERRY. En 1752, il aurait été « engagé comme 36 mois par LARCHER au Petit Degrat (sous le nom de CASTILLAN) ». En 1753, il « reste aussi dans l’Île Royale ». Selon le livre Guethary, Joannis (ou Goana) serait décédé « à La Rochelle à son retour de Louisbourg ». Lequel des deux serait réellement décédé à cet endroit ? Le texte de la rubrique donne une nuance qui peut créer une confusion. En 1756, le fils Monjou mourut dans les prisons anglaises à l’âge d’environ 23 ans. Le même sort arriva au fils cadet Dominique en 1761, alors âgé de 15 ans, bien que le livre Guéthary le dit décédé « à 17 ans à l’hôpital de Portchester ». D’ailleurs, Jean (Joannis) portait le titre « capitaine de navire » à cette époque. De plus, le livre Guethary relate ceci : « en 1783 était citée comme hére de cette maison Jne Castillon ».

Naissance & Décès Enfant Parrain Marraine
n. en 1732 ou 1734 d. en 1756 aux prisons anglaises Monjou Castillon
n. en 1746 d. en 1761 aux prisons anglaises Dominique Castillon ou Monjou

Annonces

Archives départementales 64 : fermeture des salles de lecture

JPEG - 74.8 ko

Fermeture exceptionnelle du Pôle d’Archives de Bayonne
Mercredi 24 mai après-midi

Fermeture des Archives départementales (Pau et Bayonne)
- 26 mai
- 1er juin
- 5 juin
- 28 juillet
- 14 août

Fermeture annuelle
Le service des Archives départementales (sites de Bayonne et de Pau) sera fermé du 25 septembre au 6 octobre 2017.